Menu

+33 ... (à venir)

+33 ... (à venir)

Calendar

Août
14
mar
2018
CarBure à vélo, la convergence cycliste contre la poubelle nucléaire !
Août 14 Jour entier
CarBure à vélo, la convergence cycliste contre la poubelle nucléaire !

Appel à converger vers Bure à vélo pour soutenir la lutte contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

Bure partout, Nucléaire Nulle Part

Nous sommes un groupe de militants mobilisés autour des problèmes liés aux grands projets imposés et inutiles, tels que l’enfouissement de déchets nucléaires à Bure. Nous avons décidé de réaliser cet été une convergence vers Bure à vélo dont les objectifs sont de :

  • Soutenir la lutte sur les lieux du projet.
  • Sensibiliser les populations rencontrées sur notre route aux problèmes liés au nucléaire.
  • Promouvoir le voyage à vélo comme alternative à la consommation sans limite d’énergie carbonnée.
  • Aider en fonction de nos moyens les groupes militants rencontrés sur notre route à créer un évènement (conférence de presse, vélorution…) en période touristique.
  • Créer des liens avec des militants anti-nuke, écologistes, décroissants, anticapitalistes…
  • Vivre une aventure joyeuse et engagée qui renforcera notre capacité militante.

Pour le moment, un trajet s’organise au départ de Toulouse et un autre au départ de Rennes. Si vous souhaitez y participer, aider à l’organisation de ces trajets ou organiser un départ depuis une autre ville, contactez nous !

Le voyage s’adresse à tout le monde. Il n’est pas nécessaire d’avoir les mollets de Maurice Garin. D’ailleurs, nous aurons un véhicule d’assistance pour ceux qui auront besoin de souffler.

Départ de Toulouse :

Le départ est fixé au 04 Août pour une arrivée à Bure le 14 Août et participer aux actions prévues cette semaine-là.L’auto-organisation du voyage est en cours. Nous ferons étape à Caussade, Livernon, Argentat, Chavanac, Aubusson, Montluçon, Moulins, Vauclaix, Montbard, Chateauvillain, et enfin Bure.

Nous serons rejoints à Vauclaix par deux autres groupes : des italiens de NoTav et des bretons !

Les étapes sont visibles ici : http://cycle.travel/map/group/740

Si tu souhaites te joindre à nous, prends contact par mail : caravelo31@lists.riseup.net ou par téléphone au 06 86 61 09 20 .

Un véhicule ramènera 14 vélos à Toulouse.

Départ de Rennes :

Le départ est fixé le 6 août pour rejoindre les Toulousains le 11 août, et arriver à Bure le 14 août.

Si tu souhaites te joindre à nous, prends contact par mail : convergencebure@levirage.bzh ou par téléphone au 06 34 52 29 89 .

Sep
14
ven
2018
14/09 – Belfort : Conférence gesticulée auto-stop Bure au Bar Atteint @ Bar Atteint
Sep 14 @ 21 h 00 min

Pourquoi cette conférence ? Le nucléaire a beau être la fierté française, le sujet n’est en pas moins tabou. C’est un sujet qui semble d’un 1er abord réservé aux spécialistes.
Alors comment peut-on refuser un projet d’enfouissement de déchets nucléaires et réussir à faire entendre sa voix quand on n’a pas le titre d’«expert.e» ?
Quelle légitimité ai-je à m’opposer au nucléaire si je ne suis pas scientifique ?
Souvent l’on m’a demandé ce que je « faisais » dans la vie, Et souvent j’ai eu du mal à répondre à cette question. Cette question on vous la pose souvent en stop, par exemple. Ce qui est très agréable, d’ailleurs, de voir que l’autre s’intéresse à ce que vous faites. Mais si je réponds : « je milite contre le nucléaire. », il faut en face que je sois capable d’expliquer ce choix.
Le nucléaire ça me fait peur. Mais l’arrêt du nucléaire fait bien plus peur à beaucoup plus de personnes, car il est associé dans l’imaginaire collectif à un retour en arrière, à l’époque de nos grands-parents qui n’avaient pas l’électricité.
Aussi, longtemps j’ai cru que mes arguments devaient être basés sur des chiffres, des faits précis. Mais ce n’est pas avec des chiffres et des hypothèses scientifiques que j’ai envie de parler du nucléaire. J’ai envie d’en parler avec ce que je ressens, avec la colère qui m’anime quand je comprends tout ce qu’implique la logique nucléaire : exploitation des sols et des personnes dans les mines d’uranium, pollution, corruption, … Avec la tristesse que je peux ressentir aussi, et aussi avec ce sentiment d’injustice, et celui de ne pas pouvoir être écoutée.
La conférence gesticulée permet tout ça. Elle permet d’apporter des savoirs froids, les chiffres et les faits que j’ai appris, et des savoirs chauds, ce que ça me fait en moi, comment ça me fait réagir, comment toutes ces informations que je reçois me font gesticuler.
Partant de mon histoire personnelle, et de comment un jour, j’ai eu envie de venir faire vivre la maison de résistance de Bure, j’en arrive, petit-à-petit, à comment je me sens l’envie aujourd’hui de parler de tout ça, et de manière plus générale, de la force de nos témoignages.

Contact – Marie Béduneau – mariebedu [at] gmail.com – 06 11 32 38 74