Menu

+33 ... (à venir)

+33 ... (à venir)

Calendar

Juin
20
mer
2018
20-24/06 : un week-end prolongé d’ateliers à Bure @ Maison de Résistance
Juin 20 – Juin 24 Jour entier
Du mercredi 20 juin au dimanche 24, on vous propose un week-end prolongé d’ateliers diverses et variés. Nous nous retrouverons pour partager nos savoir-faire et notre créativité : rap, clown, grimpe, sécurité informatique, impro théatrale, soins soutien&rétablissement, medic, herboristerie, … Le clou du spectacle prendra la forme d’un grand cabaret – scène ouverte samedi après-midi.

Plus d’infos à venir bientôt sur www.vmc.camp

Juin
30
sam
2018
30/06 – Assemblée de lutte des opposant.e.s au projet Cigéo @ Lieu à préciser
Juin 30 @ 10 h 00 min – 17 h 30 min

L’assemblée de lutte à Bure réunit le temps d’une demie-journée toutes les composantes de la lutte, les habitant.es de Bure et autour, visiteur.ses occasionnel.les, soutiens distants et moins distants. Elle est largement ouverte à tout.es celles et ceux qui souhaitent s’informer et s’investir dans la lutte.

Organisée à plusieurs reprises l’an passé, l’assemblée a permis que les différentes temporalités entre celles et ceux qui vivent la lutte sur place, et les autres qui la soutiennent et la rejoignent ponctuellement lors des moments de mobilisation, puissent mettre en commun leurs ressentis, leurs vécus et leurs informations sur la lutte contre Cigéo, mais également contre tous les projets de l’industrie nucléaire qui émergent dans la Meuse et Haute-Marne ces derniers mois.

L’assemblée de lutte n’est donc pas décisionnelle, mais elle permet à chaque composante d’expliquer ce qu’il fait ou envisage de faire, afin que tout le monde soit au même niveau d’information (même si des projets peuvent émerger lors des ateliers)

La prochaine assemblée de lutte aura lieu le 19 mai, à partir de 10H, à la mairie de Montiers-sur-Saulx, petit village situé à quelques kilomètres de Bure !

Un ordre du jour est en préparation, mais nous l’affinerons et le finaliserons ensemble sur place.

Info pratique : aucune cantine n’est prévue pour midi, pensez à ramener de quoi manger !

Août
2
jeu
2018
02/08 au 05/08 : L’Alter Tour entre la Marne, la Haute-Marne et Bure ! @ Marne (51) / Hte-Marne (52) / Meuse (55)
Août 2 – Août 5 Jour entier

Le 2 août avec Soli’Der

07h00 – 09h00 : Réveil, petit déjeuner, rangement
09h00 – 12h00 : trajet Maisons-en-Champagne – Arrigny
12h00 – 14h00 : Repas
14h00 – 15h00 : Installation
15h00 – 16h30 : Ateliers Echange de compétences (prépa vélorution, manifs)
16h30 – 17h30 : Présentation de la journée du lendemain
17h30 – 19h30 : Présentation et mise en place du COMPTOIR SOLI’DER D’ARRIGNY
19h30 – 21h30 : Repas
21h30 – 22h30 : Conférence gesticulée « AUTO-STOP-BURE » de Marie Beduneau

Le 3 août avec le CEDRA

07h00 – 09h00 : Réveil, petit déjeuner, rangement
09h00 – 10h00 : Trajet Arrigny – Sainte-Marie-du-Lac (7kms)
10h00 – 12h00 : Musée de Sainte-Marie-du-Lac
12h00 – 14h00 : Repas
14h00 – 16h00 : Trajet Sainte-Marie-du-Lac – Bettancourt la Ferrée (21kms)
16h00 – 17h00 : Installation
17h00 – 18h00 : Présentation de la journée du lendemain
18h00 – 20h00 : Rencontre avec le Cedra
20h00 – 22h00 : Repas
22h00 – 23h30 : Soirée

Le 4 août à Bure

08Hh30 – 10h30 : Réveil, petit déjeuner, rangement
10h30 – 11h00 : Trajet Bettancourt la Ferrée – Saint Dizier
11h00 – 13h00 : convergence avec Alternatiba – vélorution
13h00 – 14h00 : repas pique nique
14h00 – 17h30 : trajet Saint Dizier – Biencourt sur Orge (33kms)
17h30 – 18h30 : Installation
18h30 – 19h00 : trajet Biencourt – Bure
19h00 – 20h30 : Manifestation et prise de parole
20h30 – 21h00 : Retour Biencourt
A partir de 21h00 : Repas et bal Folk

Le 5 août à Bure

09h00 – 10h00 : Réveil, petit déjeuner
10h00 – 12h00 : Chantier collectif Bure
12h00 – 14h00 : Repas
14h00 – 17h00 : Chantier collectif Bure
18h00 – 19h00 : Présentation de la journée du lendemain
19h00 – 21h00 : Repas
21h00 – 23h30 : Soirée

02/08 – Arrigny (51) : Conférence gesticulée auto-stop Bure à l’Alter Tour @ Comptoir Soli'Der
Août 2 @ 21 h 30 min – Août 3 @ 0 h 15 min

Pourquoi cette conférence ? Le nucléaire a beau être la fierté française, le sujet n’est en pas moins tabou. C’est un sujet qui semble d’un 1er abord réservé aux spécialistes.
Alors comment peut-on refuser un projet d’enfouissement de déchets nucléaires et réussir à faire entendre sa voix quand on n’a pas le titre d’«expert.e» ?
Quelle légitimité ai-je à m’opposer au nucléaire si je ne suis pas scientifique ?
Souvent l’on m’a demandé ce que je « faisais » dans la vie, Et souvent j’ai eu du mal à répondre à cette question. Cette question on vous la pose souvent en stop, par exemple. Ce qui est très agréable, d’ailleurs, de voir que l’autre s’intéresse à ce que vous faites. Mais si je réponds : « je milite contre le nucléaire. », il faut en face que je sois capable d’expliquer ce choix.
Le nucléaire ça me fait peur. Mais l’arrêt du nucléaire fait bien plus peur à beaucoup plus de personnes, car il est associé dans l’imaginaire collectif à un retour en arrière, à l’époque de nos grands-parents qui n’avaient pas l’électricité.
Aussi, longtemps j’ai cru que mes arguments devaient être basés sur des chiffres, des faits précis. Mais ce n’est pas avec des chiffres et des hypothèses scientifiques que j’ai envie de parler du nucléaire. J’ai envie d’en parler avec ce que je ressens, avec la colère qui m’anime quand je comprends tout ce qu’implique la logique nucléaire : exploitation des sols et des personnes dans les mines d’uranium, pollution, corruption, … Avec la tristesse que je peux ressentir aussi, et aussi avec ce sentiment d’injustice, et celui de ne pas pouvoir être écoutée.
La conférence gesticulée permet tout ça. Elle permet d’apporter des savoirs froids, les chiffres et les faits que j’ai appris, et des savoirs chauds, ce que ça me fait en moi, comment ça me fait réagir, comment toutes ces informations que je reçois me font gesticuler.
Partant de mon histoire personnelle, et de comment un jour, j’ai eu envie de venir faire vivre la maison de résistance de Bure, j’en arrive, petit-à-petit, à comment je me sens l’envie aujourd’hui de parler de tout ça, et de manière plus générale, de la force de nos témoignages.

Contact – Marie Béduneau – mariebedu [at] gmail.com – 06 11 32 38 74