Menu

+33 ... (à venir)

+33 ... (à venir)

Cycle de conférences Grand Est 2018 – 2019

 

L’affiche grand format en téléchargement : https://framadrop.org/r/SeG6vW8Zj9#RJ+TJkczvYLT9ymU78IZsWEu60YLkh0l+NgWn4Dplmc=

Page facebook de l’auteure : @carotide

 

APPEL À DONS :

AIDEZ-NOUS À RENDRE CE CYCLE AUSSI PASSIONNANT QUE POSSIBLE POUR UN MAXIMUM DE PERSONNES !

EN CLIQUANT ICI

 

ENVIE DE CO-VOITURER POUR VOUS RENDRE À L’UNE DE CES DATES ?

CLIQUEZ ICI POUR TROUVER OU POSTER DES ANNONCES  !

 

BESOIN D’UN HÉBERGEMENT SUR PLACE CHEZ L’HABITANT.E ?

ÉCRIVEZ-NOUS à cycledeconferences-grandest@riseup.net

 

NOUS TENONS A LES REMERCIER !

 

VOYAGE VERS UN AVENIR NON ATOMIQUE

Pourquoi ce cycle de conférences ?

Éthique, social, sciences, technique, économie, philosophie, politique : Cigéo est un projet au carrefour de nombreuses préoccupations. Les portes d’entrée dans ce sujet sensible sont multiples, et comprendre le projet et ses enjeux n’est pas évident. Par ce cycle de conférences, nous souhaitons le rendre plus accessible en abordant ses divers aspects, afin que tout le monde puisse recevoir les informations leur permettant d’en saisir les différentes facettes.

Nous commencerons donc ce cycle… par l’existant.  Quel est le point commun entre une base de maintenance nucléaire à Saint-Dizier, une laverie nucléaire à Suzannecourt, ou encore des travaux sur la voie ferrée aux alentours de Gondrecourt ? Ce sont les prémisses d’un centre de stockage de déchets radioactifs que l’on cherche à implanter sur un seul et même territoire. Ce qui se dessine dans le Grand-Est est une région au service du nucléaire : car si Cigéo n’existe pas encore, ses conséquences sont déjà bien visibles. C’est ce que nous allons voir dans un premier temps.

Tout cela pose des questions auxquelles nous essayerons ensuite de répondre : Cigéo serait-il créateur d’emplois ? Engendrerait-il des risques pour nous ainsi que pour les milieux naturels ? Est-ce que le fait d’habiter loin nous préserve de certains dangers ? Comment allons-nous faire pour transmettre aux générations futures les connaissances qui leur permettront de continuer à s’occuper de ces déchets ? Est-il sans alternative ? Avons-nous vraiment eu le choix ?

Ces éléments en tête, nous serons alors paré.e.s pour nous plonger dans l’histoire de la lutte contre Cigéo. La lutte contre Cigéo ? Non : les luttes contre Cigéo! Et chacune s’enchevêtre tout en ayant sa propre histoire : parce-que nous sommes plusieurs à les avoir vécues, nous allons vous les raconter.

Et parce que le Grand-Est a aussi une histoire hautement radioactive, alors nous lui demanderons de nous conter quelques-uns de ses chapitres : de Chooz à Cattenom en passant par Wittelsheim, nous reviendrons sur les luttes passées mais aussi sur celles à venir.

En effet, nous n’avons pas choisi de faire ce cycle dans le Grand Est par hasard. Nous souhaitons aller à la rencontre de ses habitant.e.s parce-qu’ielles sont les grand.e.s oublié.e.s des considérations publiques. Non, Bure ne concerne pas que la Meuse et la Haute-Marne. Cigéo n’est pas qu’un problème meusien, ni lorrain, mais bien national et international. En dépassant nos frontières, nous souhaitons donc parler de ce qui se joue chez nous en montrant combien Cigéo implique également les habitant.e.s du Grand Est. De fait, il nous paraît évident que les réponses à apporter aux problèmes qu’il pose devraient dès lors être pensées par tout le monde.

« Oui, bon, c’est bien gentil tout ça… Mais ces déchets, il faut bien en faire quelque chose ! Alors, on en fait quoi ? »

Patience, nous répondrons à cette question dans la dernière partie de notre cycle ! Et plus que cela, nous vous expliquerons même comment, très concrètement, il serait possible de sortir du nucléaire en moins de 10 ans.

De Strasbourg à Chaumont en passant par Nancy ou Bar-le-Duc : retrouvons-nous, et parlons-en !

Pour plus d’informations :

Adresse mail : cycledeconferences-grandest@riseup.net

Agenda disponible sur : stopcigeo-bure.eu

Page facebook : @voyageversunavenirnonatomique

Chaîne youtube : Cycle de conférences Grand Est 2018 – 2019

 

 

Le débat public PNGMDR

La concomitance avec le débat public sur le 5ème plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR), annoncé en février 2018, n’est pas innocente. Sans préjuger de l’honnêteté avec laquelle la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) pourrait mener le débat, tant sur le fond en n’éludant aucune des questions que sur la forme, en toute transparence, nous sommes en mesure de prendre de la distance avec ce processus participatif que nous avons expérimenté, à nos dépens, à plusieurs reprises. Comme le dit Chantal Jouanno*, « la démocratie élue considère que la démocratie environnementale est une menace pour elle ; aller plus loin dans la prise en compte du débat public reviendrait donc à remettre en question l’ensemble du système institutionnel et représentatif. »

Le nœud du problème est là : il n’y a pas d’obligation légale et réglementaire à suivre les conclusions de cet outil qui est limité dans sa définition et sa portée. Si tel était le cas, le projet Cigéo aurait été avorté à la suite du débat public de 2005 qui avait mis en évidence que la population préférait un stockage en subsurface à un enfouissement irréversible. Pourtant, en 2006, la loi qui suivit ce débat public a entériné le stockage en couche géologique profonde, sans autre forme d’alternative et au mépris total de l’expression des citoyens. En 2013, le second débat public sur Cigéo ne permettait pas de questionner son opportunité, mais tout au plus et imparfaitement de réfléchir à ses modalités, sur la base d’une information très incomplète et même fausse du projet soumis à consultation.

Les conclusions de ce débat public tronqué ont d’ailleurs fait l’objet d’un recours juridique de plusieurs associations et d’un désaveu de la moitié de la CPDP (Commission particulière du DP). Finalement, la population n’a jamais eu son mot à dire, ses revendications ont toujours été balayées sans discussion du bien-fondé des arguments avancés. Les récentes déclarations politiques du gouvernement n’ont jamais remis en cause la nécessité d’enfouir, actée par la loi de 2006. Alors que Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique répétait que « Cigéo est la moins pire des solutions », Sébastien Lecornu son secrétaire d’État, en visite au centre de l’Andra de Meuse/Haute-Marne en septembre 2018, annonçait que « nous [n’étions] plus dans une phase législative, mais dans une phase opérationnelle ». Pour le gouvernement, l’heure n’est plus au débat, et ce malgré toutes les incertitudes d’ordre scientifique et une mobilisation grandissante.

Par ailleurs, le périmètre du PNGMDR est vaste puisqu’il porte sur l’ensemble des déchets radioactifs et des matières radioactives, sur l’existant comme sur le devenir ; en ce sens, ce n’est pas un troisième débat public sur Cigéo qui s’apprête à s’ouvrir début 2019. Il est certain que l’ensemble des éléments permettant de se faire son avis sur Cigéo ne pourront être traités avec le temps qu’ils mériteraient que l’on y consacre.

Nous souhaitons par ce cycle de conférences y remédier, vous apporter une large information sur les différentes facettes et enjeux de la lutte contre l’enfouissement des déchets radioactifs et la poursuite du nucléaire, et vous conter l’histoire des luttes contre le projet Cigéo à travers celles et ceux qui les ont vécues et les vivent encore.

* pour information, Chantal Jouanno est la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP)

Sommaire

Dernière mise à jour : 19/11/2018

Chapitre I : En route vers une nucléarisation du territoire ?

Les transports de CIGEO : Un train peut en cacher un autre [info et affiche]
Mardi 18 décembre 2018, 20h – Bar-le-Duc (salle Marbot du centre social)
Mercredi 19 décembre 2018, 20h – Abainville (salle des fêtes)

CIGEO : Un projet à très haute tension ? [info et affiche]
Jeudi 20 décembre 2018, 20h – Couvertpuis (salle des fêtes)

UNITECH : À Suzannecourt, le nucléaire veut laver son linge sale ! [info et affiche]
Jeudi 3 janvier 2019, 20h – Suzannecourt, à côté de Joinville (salle des fêtes)

Un Grand Est aussi nucléarisé que La Hague et la vallée du Rhône ? [info et affiche]
Vendredi 11 janvier 2019, 20h – St Dizier (salle de l’Espace Projet Cœur de Ville)

 

 

Chapitre II : Vous avez des questions ? 

Sous-traitant.e.s dans le nucléaire en Meuse et Haute-Marne : commencez votre recherche ! [info]
Vendredi 18 janvier 2019, 20h – Joinville (lieu à définir)
Samedi 19 janvier 2019, 20h – Bar-le-Duc (salle Marbot du centre social)

CIGEO : De générations futures à civilisations futures, la question de la mémoire [info]
Mercredi 23 janvier 2019, 20h – Nancy (lieu à définir)
Jeudi 24 janvier 2019, 20h – Bar-le-Duc (cinéma Le Colisée)
Vendredi 25 janvier 2019, 20h – Montiers-sur-Saulx (salle des fêtes)

« Dessine-moi la radioactivité » – Tout ce que vous avez envie de savoir sans oser le demander [info]
Lundi 28 janvier 2019, 19h – Troyes (Maison des Association de Troyes)
Mardi 29 janvier 2019, 20h – Verdun (centre social et culturel Kergomard)

Cigéo: Chronique d’un échec annoncé
Quelle(s) alternative (s)? [info]
Samedi 9 février 2019, 20h – Nancy (MJC des 3 Maisons)
Samedi 16 février 2019, 20h – Chaumont (lieu à définir)

Accident nucléaire : Quelles conséquences sur les populations ?
Les enseignements de Tchernobyl [info]
Vendredi 15 février 2019, 20h – Commercy (lieu à définir)

 

 

Chapitre III : Histoires des luttes contre le projet CIGEO 

Histoires et témoignages des luttes à Bure, de 1994 à aujourd’hui
Mardi 19 février 2019, 20h – Commercy (foyer Dom Calmet)
Vendredi 22 février 2019, 20h – Metz (cloître des Récollets)
Samedi 23 février 2019, 19h (accueil : 18h) – Reims (lieu à définir)
Mardi 26 février 2019, 20h – Neufchâteau (lieux à définir)

Bure : Histoires de la répression policière et judiciaire
Vendredi 1 mars 2019, 20h – Strasbourg (lieu à définir)
Samedi 2 mars 2019, 20h – Nancy (MJC des 3 Maisons)

Le procès de CIGEO : Audience au Tribunal de Grande Instance de Marbot [info]
Mercredi 6 mars 2019, 20h – Bar-le-Duc (salle Marbot du centre social )

Bure : La fabrique du consentement [info]
Vendredi 15 mars 2019, 20h –  Ligny-en-Barrois (salle Camille Joignon)

 

 

Chapitre IV : Projet Manhattan : Le commencement de l’ère nucléaire ? [info]

Une toute autre histoire des débuts du nucléaire
Mercredi 20 mars 2019, 20h – Nancy (Faculté de Lettres – Amphi 042)
Les conséquences philosophiques et politiques de l’invention du nucléaire
Jeud 21 mars 2019, 20h – Nancy (Faculté de Lettres – Amphi 042)

 

 

Chapitre V : Histoires de luttes dans le Grand Est 

Stocamine : Cachez ces déchets que nous ne saurions voir ! [info]
Jeudi 28 mars 2019, 20h – Montiers-sur-Saulx (salle des fêtes)

Luttes anti-nucléaires du Grand-Est : Entre rétrospectives et combats actuels
~ Avril 2019 (dates à venir) – Longwy (lieu à définir)

Chooz : Quand sidérurgistes et antinucléaires fusionnent
~ Avril 2019 (dates à venir) – Bar-le-Duc (lieu à définir)

 

 

« Mais ces déchets, il faut bien en faire quelque chose…»

 

 

Chapitre VI :

Sortir du nucléaire en moins de 10 ans : c’est possible, et sans CIGEO [info]

Jeudi 4 avril 2019, 20h – Nancy (Faculté de Lettres – Amphi 042)
Mardi 9 avril 2019, 20h – Reims (lieu à définir)
Mercredi 17 avril 2019, 20h – Couvertpuis (salle des fêtes)
Mercredi 24 avril 2019, 20h – Epinal (lieu à définir)
Jeudi 25 avril 2019, 20h – Strasbourg (lieu à définir)
Mardi 30 avril 2019, 20h – Ligny-en-Barrois (salle Camille Joignon)

 

Donnez des couleurs à vos vill/ages !

L’affiche est en téléchargement ici (grand format) : https://framadrop.org/r/SeG6vW8Zj9#RJ+TJkczvYLT9ymU78IZsWEu60YLkh0l+NgWn4Dplmc=

Le programme en tract est en téléchargement ici : https://framadrop.org/r/p5USxKETD0#hxvl08d2MAtPFAgQ0qDSuvwGIvEWJQ5xLwcJFaejHDQ=

Le dépliant qui présente le cycle de conférences est en téléchargement ici : https://framadrop.org/r/AXnAg-C8gV#makpPZqTbubsUh4IB3H6Y2xUUQU31k27IZ4EK21hXx4=

Les affiches et tracts spécifiques à chaque conférence peuvent être téléchargées en cliquant sur [info] à côté de la conférence qui vous intéresse dans le programme affiché ci-dessus.

Si vous ne pouvez pas l’imprimer, contactez-nous à cette adresse et nous viendrons à vous : cycledeconferences-grandest@riseup.net

Pour communiquer sur la conférence qui passe par chez vous : [plus d’infos à venir]

 


 

« Suite à ce voyage, j’ai  beaucoup  réfléchi  sur  CIGEO et,  à  mon  tour,  j’ai  réussi,  avec  un  crayon  de  couleur,  à  tracer  mon premier dessin. Mon dessin numéro 1. Il était comme ça :

J’ai montré mon chef-d’œuvre aux grandes personnes et je leur ai demandé si mon dessin leur faisait peur. Elles   m’ont   répondu :  « Pourquoi   un centre d’enfouissement  ferait il peur ?  » J’ai  alors  dessiné l’intérieur de la poubelle, afin que les grandes personnes puissent  comprendre.  Elles  ont  toujours besoin d’explications.  Mon dessin numéro 2 était comme ça :

 

Les grandes personnes m’ont conseillé de laisser de côté les dessins  de  poubelles  ouvertes  ou  fermées,  et  de  m’intéresser  plutôt  à  la  géographie,  à  l’histoire,  au  calcul  et  à  la  grammaire.

Elles n’avaient pas compris que dans ce dessin se trouvait tout un territoire et son histoire. Celui du Grand Est dans les centaines d’années à venir.  »

Voyage vers un avenir non atomique – 2018