Menu

+33 ... (à venir)

+33 ... (à venir)

[ANNULÉ] UNITECH : À Suzannecourt, le nucléaire veut laver son linge sale !

CONFÉRENCE ANNULÉE POUR CAUSE DE CENSURE.

 


COMMUNIQUÉ

Le 18 décembre 2018 a marqué le lancement d’un long cycle de conférences dans toute la région Grand Est, de décembre à avril 2019, autour de la question du nucléaire et du projet CIGEO, porté par nos associations MIRABEL et CEDRA. Par ce cycle, nous souhaitions dépasser les frontières meusiennes pour aller à la rencontre des habitant.es du Grand Est, qui sont les grands oubliés des considérations publiques sur la question du nucléaire, et ouvrir des espaces d’informations et de débats autour de ses problématiques, en parallèle du débat public PGMDR.

Le jeudi 3 janvier, nous avions prévu une conférence sur UNITECH (projet de laverie nucléaire) à Suzannecourt, là où il est envisagé de l’implanter. L’association locale « Joinville La Plus Propre » avec qui nous organisons cette conférence avait donc réservé la salle des fêtes à cet effet avec l’accord du maire. À peine une semaine avant la date prévue, celui-ci nous informe que lui et son conseil municipal refusent finalement que nous louions la salle, par peur que « la conférence dégénère »… Mettons les mots qu’il faut dessus : il s’agit d’une décision politique, du registre de la censure.

À l’heure où le gouvernement annonce un grand débat sur les déchets nucléaires, il s’avère d’ores et déjà difficile pour les opposant.e.s de pouvoir s’exprimer sur la question auprès de la population. Nous proposons des réunions d’informations partout dans le Grand-Est, nous travaillons étroitement avec les différents groupes d’accueil et intervenant.es afin de créer du lien et d’impliquer le plus grand nombre de personnes dans l’organisation de ce cycle. Il n’est jamais arrivé qu’une « conférence dégénère ». La salle était réservée depuis le 22 novembre (contrat de location signé par le maire à l’appui) et c’est un mois après, quelques jours avant les fêtes, que celui-ci fait volte face prétextant un danger ?

Pour sûr que la salle aurait été prêtée sans difficulté aux partisan.nes du projet de laverie, alors que celui-ci est loin d’être consensuel et que des troubles seraient tout aussi susceptibles de survenir.

Ce ne sont pas les divergences d’opinion qui sont à craindre, mais bien la posture partisane du maire et du conseil municipal de Suzannecourt qui ne traitent pas l’association « Joinville lave plus propre » comme les autres associations ayant leur siège social dans sa commune. Il s’agit d’atteintes à la liberté d’expression, d’opinion et de réunion. Doit-on rappeler que le maire de Suzannecourt est un fervent défenseur du projet ?

Nous ne manquerons pas de souligner notre mécontentement et de rappeller ce regrettable épisode à chaque futur évènement que les partisan.nes du projet UNITECH organiseront à Suzannecourt. La conférence est annulée, mais reportée néanmoins à plus tard, que le maire le veuille ou non : nous ne lui ferons pas cadeau de l’auto-censure, pas même le jour de Noël.

Nous vous tiendrons informés de la nouvelle date et du nouveau lieu prévu, en espérant que la ou le maire auquel nous nous adresserons ne fera pas preuve de la même indécence.

En attendant, retrouvons-nous très vite à Saint-Dizier, le vendredi 11 janvier à 20h, pour une conférence sur la nucléarisation du territoire du Grand Est !

Plus d’infos surstopcigeo-bure.eu/cyclegrandest/

Les organisatrices du Cycle de Conférences Grand-Est Voyage vers un avenir non atomique

 

 


Fin 2016, nous apprenions le projet d’une blanchisserie nucléaire à proximité de Joinville en Haute-Marne par la société Unitech services, prenant la relève de la laverie d’Areva à la Hague dont la remise aux normes aurait été trop coûteuse. 1000 à 1500 tonnes par an de linges portés dans les sites nucléaires français (mais aussi étrangers) auraient donc vocation à être lavés à Suzannecourt. 

Mais Unitech ne laverait pas uniquement du linge : ses activités concernent également la décontamination d’autres objets, comme des échafaudages.

Pourquoi Suzannecourt ? La proximité avec Cigéo/Bure a-t-elle eu un rôle dans ce choix ? Quels risques environnementaux et sanitaires pèseraient sur les milieux naturels et la population, et notamment sur la Marne dans laquelle seraient « diluées » les eaux usées contaminées par la radioactivité et autres polluants ?

Ce que l’on sait aujourd’hui tient bien plus au travail de fourmis que sont entrain de mener des habitant.es et citoyen.nes inquiet.es, plutôt qu’aux élu.es qui pratiquent la rétention d’information et l’attentisme. Nous en discuterons ce soir.

 


Intervenant :
Collectif Joinville Lave Plus Propre (JLPP)